A320, le co-pilote avait testé sa manoeuvre

Mercredi 06 mai 2015

A320, le co-pilote avait testé sa manoeuvre

FRANCFORT – Le co-pilote de l’avion Germanwings dont le crash a coûté la vie à 150 personnes fin mars dans les Alpes françaises avait déjà initié une manoeuvre de descente lors du vol aller entre Dusseldorf et Barcelone, rapporte mercredi le quotidien allemand Bild.

Le rapport préliminaire que le Bureau français d’enquêtes et d’analyses (BEA) doit dévoiler mercredi matin évoque un «vol de descente contrôlée infondée de plusieurs minutes» sur ce trajet effectué le 24 mars dernier, alors qu’Andreas Lubitz était aux commandes, écrit le quotidien le plus lu d’Allemagne, citant des sources proches du BEA.

«Il ressort clairement» du rapport que Lubitz a amorcé cette descente alors que l’avion qui, après avoir décollé de Dusseldorf, se dirigeait vers Barcelone, écrit Bild.

«Il n’est pas à exclure que (Andreas Lubitz) ne voulait pas seulement faire une tentative (de faire s’écraser l’avion) lors du vol aller, mais voulait aussi concrétiser son acte», poursuit le quotidien à gros tirages.

Le BEA doit présenter mercredi matin un rapport préliminaire à 12 h 00 sur son site, selon la porte-parole du Bureau d’Enquêtes et d’Analyse.

Cent cinquante personnes dont 72 Allemands sont mortes le 24 mars dans le crash de l’avion lors du vol retour entre Barcelone à Düsseldorf. Selon les éléments de l’enquête, l’appareil a été précipité au sol par son copilote allemand, Andreas Lubitz qui avait souffert dans le passé de troubles psychologiques.

Selon les éléments recueillis dans les boites noires, le jeune homme de 27 ans aurait profité de l’absence du pilote pour s’enfermer seul dans le cockpit.