Alberta, le NPD forme le nouveau gouvernement

Mercredi 06 mai 2015

Alberta, le NPD forme le nouveau gouvernement

EDMONTON – Pour la première fois depuis 1971 en Alberta, le prochain gouvernement ne sera pas conservateur. Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de Rachel Notley a remporté les élections générales tenues mardi.

Les néo-démocrates albertains ont remporté la victoire dans 54 circonscriptions. Les conservateurs de Jim Prentice ont obtenu un total de 10 sièges, et ont été devancés par le Parti Wildrose, qui a réussi à gagner dans 21 circonscription.

Le gouvernement néodémocrate est donc majoritaire, avec le Wildrose comme opposition officielle.

Lors de son discours en fin de soirée, l’ex-premier ministre de l’Alberta et chef du Parti progressiste conservateur Jim Prentice a démissionné de son poste de chef. Il a aussi annoncé qu’il ne représentera pas la circonscription dans laquelle il a été élu avec 40 % des voix, Calgary-Foothill.

«Nouveau départ»

Devant une foule survoltée, la nouvelle première ministre a parlé d’un «nouveau départ pour la province».

«Mes amis, je crois que le changement est finalement arrivé en Alberta», a lancé Rachel Notley, remerciant Jim Prentice pour sa contribution à la province, autant au niveau provincial que fédéral.

Elle s’est aussi engagée à être un «bon partenaire pour les créateurs d’emploi, que ce soit dans le domaine de l’énergie ou dans d’autres domaines», soulignant le besoin des Albertains «de marcher ensemble sur la route pour une économie diversifiée».

Le NPD provincial a amassé 41 % des votes, contre 24 % et 28 % pour le Wildrose de Brian Jean et le Parti progressiste-conservateur.

Lors de la dissolution de la législature, le 26 mars dernier, le Parti progressiste-conservateur avait 70 sièges et le Wildrose cinq, le Parti libéral cinq et les néo-démocrates, quatre. Deux sièges étaient vacants et un député siégeait comme indépendant.

Seizième premier ministre de l’Alberta, Jim Prentice a déclenché les élections le 7 avril dernier. Il a succédé à Alison Redford en 2014.

M. Prentice a siégé comme conservateur au Parlement d’Ottawa de 2004 à 2010, année où il a décidé de démissionner de son poste de ministre de l’Environnement et député fédéral pour retourner dans le secteur privé.