Attentat à la pudeur, le passé rattrape un pédophile

Mercredi 06 mai 2015

Attentat à la pudeur, le passé rattrape un pédophile

MONTRÉAL – Le passé a rattrapé un pédophile multirécidiviste, qui a plaidé coupable mercredi d’attentat à la pudeur sur un jeune garçon il y a plus de 40 ans.

«Même si ça s’est passé il y longtemps, on n’oublie jamais quand un crime est commis », a déclaré Me Roxanne Laporte de la Couronne après le plaidoyer de Shaun King au palais de justice de Montréal.

Le crime commis par l’accusé de 60 ans remonte à 1971, alors qu’il était impliqué dans une équipe de hockey à Shannon, dans la région de Québec. La victime, alors âgée de 10 ans, était un joueur de l’équipe.

«(King) a profité de son statut dans l’organisation afin de contraindre (le garçon) à avoir plusieurs relations sexuelles avec lui, a expliqué la procureure dans un document de cour. L’accusé menaçait la victime de l’empêcher de jouer au hockey s’il refusait ses avances ou s’il en parlait à quelqu’un.»

Nombreux antécédents

Ce n’est toutefois pas le seul crime pédophile que King a commis dans sa vie. Il détient une longue feuille de route criminelle, qui s’étale sur quatre décennies.

De 1969 à 1997, il avait commis de nombreux gestes à caractère sexuel sur huit garçons âgés de 10 à 16 ans. Et ses 68 mois de prison purgés à la fin des années 1990 ne l’ont pas empêché de recommencer.

En 2009, une mère a porté plainte contre lui pour des contacts sexuels sur un enfant de 11 ans qu’il avait contacté par internet. Lors d’une perquisition au domicile de King, les policiers ont trouvé des milliers d’images de pornographie juvénile ainsi que la preuve qu’il avait fait une autre victime.

Depuis la médiatisation de l’affaire, deux autres jeunes agressés se sont manifestés.

«Nous estimons qu’une peine de pénitencier n’est pas suffisante», a expliqué la Couronne, qui demande à ce que King soit évalué par des psychiatres afin de le déclarer délinquant à contrôler.

King, qui est défendu par Me Vincent Lefebvre, sera de retour en cour vendredi, afin de fixer la date pour les représentations sur sentence.

Aussi sur Canoe.ca