Belle remontée des Canadiens

Jeudi 07 mai 2015

Belle remontée des Canadiens

06-05-2015 | 18h09

Dernière mise à jour: 06-05-2015 | 18h24

PRAGUE, République tchèque – La machine canadienne a mis du temps à se mettre en marche, mais grâce à trois buts sans riposte au dernier tiers, le Canada a réussi à se sauver avec une victoire de 6-4 aux dépens des Suédois, mercredi, lors du Championnat mondial de hockey.

Toujours invaincus en quatre sorties lors du tour préliminaire, les représentants de l’unifolié occupent le premier rang du Groupe A, quatre points devant leurs adversaires du jour.

Le défenseur des Sénateurs d’Ottawa Patrick Wiercioch a d’abord égalé la marque 4-4 à mi-chemin du troisième engagement, avec l’aide de Jordan Eberle et Sidney Crosby.

Puis, Tyler Ennis, des Sabres de Buffalo, a permis au Canada de prendre les devants pour la première fois dans la rencontre lorsqu’il a touché la cible en avantage numérique. Taylor Hall et Jason Spezza ont été ses complices.

Tyler Seguin, des Stars de Dallas, a plus tard scellé l’issue de la partie dans une cage abandonnée.

«Nous avons eu un brutal réveil en première, a admis Seguin au site officiel du tournoi. Nous avons eu une bonne discussion dans le vestiaire avant la deuxième période. Plusieurs joueurs ont dit que nous pouvions mieux faire. Nous avons le potentiel pour compter des buts et nous pouvons être meilleurs défensivement, ce que nous avons réussi.»

Des Suédois affamés

La Suède a commencé le vingt initial avec beaucoup d’énergie, mitraillant le gardien Mike Smith de 14 tirs. Celui-ci n’a pas su résister aux assauts, cédant à trois reprises devant Anton Lander, Victor Rask et Filip Forsberg.

L’arrière Aaron Ekblad, une recrue chez les Panthers de la Floride, a toutefois réduit l’écart en période médiane, imité ensuite par Hall sur un lancer de punition.

Quelques secondes plus tard, Sean Couturier, des Flyers de Philadelphie, a nivelé le pointage, mais Oscar Moller a remis les médaillés de bronze de 2014 aux commandes.

Crosby soulagé

«Ils ont bien bougé la rondelle, a observé Crosby. Nous les regardions cependant aller. Nous ne compétitionnions pas assez. Nous ne pourrons plus nous permettre ce genre de relâchement. C’est une bonne façon d’apprendre.»

Smith a fini l’affrontement avec 28 arrêts, contre 33 pour Anders Nilsson.

La troupe de Todd McLellan croisera le fer avec la France, samedi.

Aussi sur Canoe.ca