Chauveau et Jean-Talon, la bataille se précise

Mercredi 06 mai 2015

Chauveau et Jean-Talon, la bataille se précise

QUÉBEC – On connaît maintenant les principaux candidats aux élections partielles qui auront lieu à une date qui reste à déterminer dans les circonscriptions de Chauveau et Jean-Talon, à Québec.

Dans Chauveau, c’est un autre journaliste, Sébastien Couture, qui portera les couleurs du Parti québécois (PQ) contre l’ex-journaliste Jocelyne Cazin, candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ), et Véronyque Tremblay, candidate du Parti libéral du Québec (PLQ).

À l’emploi de L’Écho du Lac, un hebdo de Lac-Beauport, Sébastien Couture est conscient du défi qui l’attend, mais il prédit quand même une lutte à trois.

«C’est une course qui va être solide. Je comprends très bien leur impact, mais moi, je viens du milieu, je connais très bien Chauveau, j’y suis né, je suis là pour rester et on va travailler avec ça sur le terrain», a-t-il dit.

Dans Jean-Talon, le candidat libéral et ex-adéquiste Sébastien Proulx va devoir faire face à Alain Fecteau, qui portera les couleurs de la CAQ et à l’homme d’affaires Clément Laberge, qui défendra les couleurs du PQ.

Directeur du Parc technologique du Québec métropolitain dans les années 1990, Alain Fecteau a aussi dirigé plusieurs missions économiques québécoises à l’étranger. Le chef caquiste, François Legault, le voit comme un joueur étoile de son équipe.

Dans cette circonscription acquise de longue date au PLQ, Alain Fecteau dit qu’il est temps de changer.

«À un moment donné, il faut être présent et il faut aider le gouvernement à décider vers où il devrait aller. Et ce n’est pas en ajoutant un autre pion de la même couleur qu’on va réussir à faire avancer le jeu», a-t-il soutenu.

De son côté, le péquiste Clément Laberge est à la tête de l’éditeur de livres numériques De Marque.

«Le leadership dont j’ai toujours fait preuve, dans tous mes engagements dans les entreprises, c’est de faire travailler les gens ensemble. Jean-Talon est une circonscription où on a la chance d’avoir une très grande densité d’organismes, d’entreprises de toute sorte», a dit M. Laberge.

Reste donc à déterminer la date de ces élections partielles, possiblement en juin prochain.

Aussi sur Canoe.ca