Élections partielles le 8 juin dans Chauveau et Jean-Talon

Mercredi 06 mai 2015

Élections partielles le 8 juin dans Chauveau et Jean-Talon

QUÉBEC C’était un secret de polichinelle et s’il subsistait un doute, le premier ministre Philippe Couillard l’a dissipé mercredi matin à la période questions de l’Assemblée nationale : les électeurs des circonscriptions de Chauveau et Jean-Talon, à Québec, iront aux urnes le 8 juin prochain.

Tout porte à croire, d’ailleurs, que les organisations libérales des deux circonscriptions étaient au courant que des élections allaient être déclenchées ce mercredi puisqu’elles ont commencé à tapisser les poteaux de leur circonscription respective d’affiches électorales au cours de la nuit.

Ces élections partielles ont pour but de remplacer le ministre Yves Bolduc, dans Jean-Talon, qui a démissionné pour retourner pratiquer la médecine, et le député caquiste Gérard Deltell, dans Chauveau, parti tenter sa chance aux élections fédérales, comme éventuel candidat conservateur dans Louis-Saint-Laurent.

Tirade électoraliste

C’est en répondant à une question du chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, qui demandait au gouvernement de s’engager à ce que les augmentations des comptes de taxes scolaires, qui doivent être expédiés vers le 8 juin, ne dépassent pas l’inflation, que Philippe Couillard a pour ainsi dire confirmé la date du 8 juin, dans une tirade à caractère électoraliste.

«Je ne peux pas faire autrement que de noter que la question dénote une grande inquiétude, de la part de mon collègue, pour la circonscription de Chauveau. On voit qu’il a une obsession pour cette circonscription. Ils ont également noté, les citoyens de Chauveau, que c’est une candidate qui vient de Chauveau, qui reste dans Chauveau et qui envoie ses enfants à l’école dans Chauveau qui représente le Parti libéral du Québec. Est-ce qu’ils veulent quelqu’un qui vient d’ailleurs ou quelqu’un qui vient du comté, qui vit dans le comté, qui parle au nom des citoyens de Chauveau’ C’est ça qui va arriver le 8 juin», a dit le premier ministre.

Le premier ministre faisait évidemment référence à la candidate libérale dans Chauveau, Véronyque Tremblay, résidante de la circonscription, qui affronte la candidate caquiste Jocelyne Cazin, jusqu’ici résidente de la région de Montréal. Les deux femmes vont affronter un troisième journaliste, Sébastien Couture, qui va porter les couleurs du Parti québécois.

Dans Jean-Talon, une forteresse libérale, l’ex-député adéquiste et attaché politique libéral Sébastien Proulx va affronter le caquiste Alain Fecteau et le péquiste Clément Laberge.