Fermeture d’adopter le projet de loi 10

Mercredi 04 fév 2015

Fermeture d'adopter le projet de loi 10

Le gouvernement Couillard a confirmé mercredi que ‘ il convoquera les membres ‘ Assemblée nationale le vendredi à adopter sous bâillon le projet de loi 10 sur la réforme du système de santé.

QUÉBEC Le gouvernement Couillard a confirmé mercredi qu’il convoquera les députés de l’Assemblée nationale vendredi pour adopter sous bâillon le projet de loi 10 sur la réforme du système de santé.

Mardi, les partis d’opposition avaient vivement dénoncé l’intention du gouvernement de recourir au bâillon pour forcer l’adoption du projet de loi 10 avant la fin de son étude en commission parlementaire.

Le député caquiste François Paradis avait reproché au ministre de la Santé, Gaétan Barrette de ne pas respecter le processus démocratique. L’élu de Lévis avait mentionné que sa formation politique avait des «propositions importantes» à présenter sur certains articles majeurs du projet de loi 10, notamment la création d’un comité de vigilance, ce qu’elle ne pourra pas faire si le gouvernement impose un bâillon.

«Le ministre Barrette, dans ce dossier-là, est intolérant, avait dénoncé François Paradis. C’est la méthode que vous lui connaissez: il a une position, il la décide et il l’applique.»

La députée péquiste Diane Lamarre s’était dite prête à accélérer le processus en s’attardant sur les articles les plus pertinents du projet de loi 10, qui en compte 165.

La porte-parole parlementaire de Québec solidaire, Françoise David, avait pour sa part affirmé que «ce serait une honte» si le gouvernement choisissait d’aller de l’avant avec l’imposition du bâillon.