Le ministre Barrette veut s’attaquer au Ritalin

Mercredi 06 mai 2015

Le ministre Barrette veut s'attaquer au Ritalin

Les Québécois consomment beaucoup trop de Ritalin et d’antidépresseurs, croit le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qui plaide en faveur d’un changement de culture au sein de la profession médicale et de la population en général.

«On a souvent ri des Américains en disant qu’ils ont toujours une pilule pour quelque chose et qu’ils sont toujours sur un médicament, mais on est quasiment rendus pires, a-t-il déclaré, mardi, en entrevue à CHOI Radio X. C’est comme s’il fallait toujours avoir un médicament pour régler quelque chose.»

Gaétan Barrette a indiqué qu’un comité de travail avait été mis sur pied afin de revoir, de concert avec le Collège des médecins et l’Ordre des pharmaciens, les guides d’utilisation et de prescription de certains médecins.

«Je veux que l’on réduise la consommation de tous les médicaments qui sont consommés de façon inappropriée, incluant le Ritalin et les antidépresseurs [...]. Ce n’est pas parce qu’un enfant est pas mal actif à l’école qu’il a besoin d’avoir le Ritalin», a affirmé le ministre, qui veut mettre fin à certains «automatismes».

«Les médicaments, c’est bon, il ne faut pas que les gens pensent que ce n’est pas bon, a-t-il insisté. Mais un moment donné, on ne peut pas aller dans le bureau du médecin et penser qu’on va sortir avec une prescription et penser que si on n’en en pas, ce n’est pas un bon médecin, puis en même temps, le médecin, lui, il doit résister à des demandes qui sont parfois intenses.»