Les employés de la reine votent pour la grève

Mercredi 15 avr 2015

Les employés de la reine votent pour la grève

LONDRES – Le personnel surveillant du château de Windsor a voté mercredi en faveur d’une grève du zèle pour protester contre ses conditions salariales, une première dans cette propriété de la reine Elizabeth II, a annoncé le syndicat des services publics et commerciaux PCS.

Les 76 surveillants du château de Windsor représentés par PCS (sur un total d’environ une centaine) ont voté à 84% en faveur d’une action pour protester contre le fait de se voir confier des tâches supplémentaires non rémunérées.

PCS affirme que ces salariés, dont la rémunération démarre à 14 400 livres par an (environ 26 000 $ CAD), se voient demander d’organiser des visites des lieux ou de jouer les interprètes pour les touristes visitant ce château vieux de 900 ans situé à l’ouest de Londres, sans contrepartie salariale.

Les responsabilités du personnel surveillant se limitent normalement à surveiller les lieux (notamment les uvres d’art) et à assister les visiteurs, à l’entrée du château, à l’intérieur de celui-ci et dans ses dépendances.

Cette action sociale, qui commencera fin avril, prendra la forme d’une grève du zèle: les salariés refuseront par exemple d’effectuer les tâches supplémentaires non rémunérées qui leur sont demandées.

«Ces employés loyaux sont le visage public du château de Windsor» et «devraient être convenablement rémunérés pour leur engagement à s’assurer que les visiteurs du monde entier profitent pleinement du château», a estimé Mark Serwotka, le secrétaire général du syndicat, dans un communiqué.

La reine Elizabeth II passe habituellement ses week-ends au château de Windsor où elle organise également dîners et banquets d’État. Chaque année, elle y réside pendant un mois au moment de Pâques.