L’Impact amorce bien la défense de son titre

Jeudi 07 mai 2015

L'Impact amorce bien la défense de son titre

MONTRÉAL – Après les sensations fortes de la finale de la Ligue des champions de la CONCACAF, il y a une semaine, on a eu droit à un match nettement moins enlevant, mercredi, que l’Impact de Montréal a gagné 1-0 contre le Toronto FC en demi-finale du Championnat canadien.

La bonne nouvelle, c’est que, pour une rare fois, l’Impact a connu une seconde demie meilleure que la première. Le jeu blanc est allé à la fiche d’Eric Kronberg, qui effectuait un second départ cette saison.

Le onze montréalais a été beaucoup plus organisé et menaçant en territoire adverse; Jack McInerney a multiplié les chances. Ce n’était donc qu’une question de temps avant qu’il n’ouvre la marque. Il a capitalisé sur un centre de Nigel Reo-Coker, à la 69e minute.

Une minute plus tôt, «Jack Mac» s’était échappé, mais avait été privé d’un tir par un beau repli de Nick Hagglund.

«On a pu voir qu’on était un peu léthargiques au début, mais le fait d’obtenir la victoire et le jeu blanc est important, a mentionné l’entraîneur-chef Frank Klopas. C’était important après les émotions que nous avons vécues en Ligue des champions.»

Comme en USL

On était bien loin de la finale de la Ligue des champions avec un stade Saputo aux gradins peu garnis.

Par moments, ça ressemblait plus à une partie de l’USL Pro entre le FC Montréal et le Toronto FC II.

Et ce n’était pas très loin de la vérité, étant donné que les deux clubs ont choisi de reposer plusieurs réguliers. Il faut cependant mentionner cette passe brillante de Patrice Bernier derrière la défense adverse qui a permis à Dominic Oduro d’effectuer un tir que Chris Konopka a fait dévier du bout des doigts.

Ce fut le fait saillant de la première demie et il est survenu à la 39e minute. C’est tout dire.

Entêtement

Ce qu’on retiendra surtout de ces 45 premières minutes, c’est l’entêtement de l’Impact à vouloir jouer des longs ballons et à passer sur le flanc gauche. Rien ne passait de ce côté avec un Warren Creavalle intransigeant. Et de toute façon, on a encore vu un Impact ayant de la difficulté à avoir du mordant dans le dernier tiers.

On relève surtout un problème de mouvement dans la surface adverse. Ou d’absence de mouvement parce que tout le monde est un peu trop statique. Pendant que Toronto jouait de prudence pour tenter de conserver le résultat nul en seconde demie, l’Impact a commencé à retrouver du mordant en zone adverse.

Il faut dire que Klopas a modifié son approche en jouant à deux attaquants à compter de la 38e minute.

«Nous avons eu un lent départ et je voulais bouger les choses un peu, être plus dangereux en donnant plus de soutien à Jack», a expliqué Klopas.

Oduro et McInerney ont profité de bonnes chances avant l’heure de jeu, le deuxième y allant d’un coup de talon spectaculaire sans toucher la cible.

Peu sollicité, Kronberg a tout de même réalisé un solide plongeon sur un coup franc de Michael Bradley.

Les deux équipes remettent cela pour le match retour au BMO Field de Toronto, mercredi prochain.

Aussi sur Canoe.ca