Mafia, la police recherche un homme disparu depuis 3 ans

Mercredi 08 avr 2015

Mafia, la police recherche un homme disparu depuis 3 ans

MONTRÉAL – Près de trois ans après la mystérieuse disparition de Giuseppe Renda, la police lance un avis de recherche pour retrouver cet homme relié à la mafia montréalaise et au clan du défunt caïd Salvatore Montagna.

Le Journal a appris que la famille de Renda, pourtant sans nouvelles de lui depuis le printemps 2012, a finalement autorisé le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) à demander l’aide de la population dans l’espoir d’élucider cette affaire, le 24 mars dernier.

Un pareil avis public n’avait pas été effectué auparavant, puisque la famille du disparu n’y avait pas consenti.

Selon nos informations, le règlement de considérations financières liées à la succession ou aux assurances de Renda pourrait avoir incité ses proches à réclamer la relance de l’enquête policière.

Rendez-vous

Giuseppe Renda, qui aurait aujourd’hui 56 ans, n’a pas donné signe de vie à ses proches depuis qu’il s’est rendu à un rendez-vous, le 4 mai 2012.

«Ce matin-là, il avait quitté son domicile dans le secteur de Westmount et il a été vu pour la dernière fois vers 12 h 30, sur la rue Saint-Viateur Ouest, dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal», a mentionné le constable Jean-Pierre Brabant, porte-parole du SPVM.

Inquiète, sa conjointe avait alerté les policiers en début de soirée. Son véhicule aurait été retrouvé dans la Petite-Italie.

Giuseppe Renda mesure 1,78 mètres, pèse 93 kilogrammes, a les cheveux gris et les yeux bruns. Il a une cicatrice à l’oreille droite et s’exprime en anglais.

Au moment de sa disparition, il portait un manteau de couleur marine, des jeans, un chandail gris et des souliers gris.

La police invite toute personne détenant des informations à ce sujet à les communiquer de façon anonyme et confidentielle à Info-Crime Montréal, au numéro 514-393-1133.

Il se savait en danger

Signe qu’il craignait pour sa vie, Giuseppe Renda ne sortait presque plus de sa résidence au cours des mois ayant précédé sa disparition, selon nos renseignements.Giuseppe Renda, qui avait une entreprise de rénovation, était considéré par la police comme un proche de l’ex-aspirant parrain Salvatore Montagna.

Anciennement associé au clan Rizzuto, il s’était rallié à Montagna durant l’exode forcé du parrain Vito Rizzuto, emprisonné aux États-Unis entre 2006 et l’automne 2012 pour son rôle dans le meurtre de trois capos de la famille mafieuse new-yorkaise Bonanno.

Toutefois, Montagna, qui avait l »il sur le trône de Vito Rizzuto, serait entré en conflit avec d’autres factions mafieuses, ce qui a donné lieu à plusieurs attentats.

Guerre de pouvoir

Le 24 novembre 2011, Montagna a été abattu de plusieurs projectiles sur l’île Vaudry, à Charlemagne. Le caïd Raynald Desjardins et sept présumés complices sont toujours en attente de procès relativement à ce meurtre.

Un mois plus tôt, Lorenzo Lo Presti, un autre ancien proche des Rizzuto qui s’était rallié à Montagna, avait également été abattu, sur le balcon de son condo du chemin Côte-Vertu.

Puis, le 13 décembre de la même année, Antonio Pietrantonio alias «Tony Suzuki» était grièvement blessé par un tireur dans l’entrée d’un restaurant montréalais. Pietrantonio était un autre ex-associé du clan Rizzuto qui avait été recruté par Montagna.

Giuseppe Renda n’a aucun lien de parenté avec Paolo Renda, l’ancien consigliere du clan Rizzuto, qui a été enlevé au printemps 2010 et n’a jamais été revu depuis.

Aussi sur Canoe.ca