Montréal redeviendra le centre de l’olympisme au Canada

Jeudi 07 mai 2015

Montréal redeviendra le centre de l'olympisme au Canada

MONTRÉAL – Montréal redeviendra la grande dame de l’olympisme canadien. Selon nos sources, la métropole québécoise abritera la Maison olympique canadienne, seule en son genre au pays, et deviendra le centre décisionnel du soutien aux athlètes.

Grâce à un investissement de plus de 10 millions $ et la participation du privé et des trois paliers de gouvernement, la nouvelle Maison de l’olympisme sera inaugurée le 9 juillet prochain, à l’intersection de la Côte Beaver Hall et du boulevard René-Lévesque.

L’annonce de l’investissement se fera jeudi au Stade olympique par Marcel Aubut, le maire Denis Coderre, le ministre Robert Poëti et le ministre Denis Lebel. De nombreux champions olympiques, tels Jean-Luc Brassard et Sylvie Bernier s’y trouveront aussi.

La vitrine des athlètes olympiques

La Maison olympique canadienne jouera le rôle d’un point de service pour les athlètes olympiques.

«C’est là que se gagneront les médailles, a expliqué une source proche du dossier. Le sort des athlètes se décidera ici». Accessible au public, la Maison est aussi appelée à devenir une attraction touristique importante. À l’entrée, un centre de science et de technologie rappellera les exploits sportifs des olympiens canadiens. Les visiteurs pourront même se glisser dans la peau des athlètes grâce à ces technologies de pointe et revivre leurs exploits jusqu’au podium.

Dès janvier 2016, le centre accueillera les groupes d’élèves, leur procurant ainsi une vitrine de choix sur le sport de haut niveau. Une salle multimédia (Lausanne), quant à elle, sera disponible pour la tenue d’événements d’entreprises et d’organismes.

Anneaux olympiques visibles

Première mondiale dans le monde de l’olympisme, les anneaux olympiques flotteront dans le ciel montréalais en permanence. Ils seront installés sur le toit du 500, boulevard René-Lévesque Ouest.

«C’est la première fois qu’une ville olympique obtient le droit de faire ça, a déclaré une de nos sources. Nous pourrons les voir de partout à travers la ville.»

L’inauguration de la Maison olympique canadienne le 9 juillet prochain se fera sous l’égide du président du Comité international olympique, Thomas Bach. L’Allemand, qui ne se déplace que rarement, a gagné l’or en fleuret aux Jeux olympiques de Montréal en 1976. Il reviendra pour la première fois sur les lieux de son triomphe à titre de président.

Tout ceci survient alors que c’est un Québécois, Marcel Aubut, qui est à tête du Comité olympique canadien. Lorsqu’il en a pris les rênes en 2009, il était le premier francophone à occuper ces fonctions en plus d’un siècle.

«Cela fait deux ans que ce projet est en marche, et franchement, ça n’aurait pu se réaliser sans le travail acharné de Me Aubut et l’appui du maire de Montréal, Denis Coderre», ont commenté nos sources.