Sept ans après la fermeture Les anciens employés d’Olymel de Saint-Simon dans l’assemblage

Samedi 04 oct 2014

Sept ans après la fermeture  Les anciens employés d'Olymel de Saint-Simon dans l'assemblage

Les anciens employés l’usine Olymel de « Saint -Simon en, qui ont perdu leur emploi en 2007, s’est réuni en assemblée… ( LCN )

Les ex-employés de l’usine Olymel de Saint-Simon, qui ont perdu leurs emplois en 2007,sont réunis en assemblée générale avec la CSN, pour tenter de voir la suite des choses.

Un arbitre a déterminé pour une deuxième fois, en août dernier, que la fermeture de l’entreprise de découpage de porc était illégale.

(Capture d’écran TVA Nouvelles)

Mais à la mi-septembre, Olymel a décidé de porter en appel cette décision, en Cour supérieure.

C’est une question de 14 millions de dollars pour les 400 ex-employés.

Si elle y était forcée par le tribunal, c’est la somme qu’Olymel devrait leur verser, en salaires et compensations, pour la période comprise entre avril 2007 et l’automne 2007, moment de la fin de leur convention collective.

Le syndicat parle d’acharnement. «Olymel, ils se comportent en délinquants; c’est une compagnie québécoise, issue de la coopérative fédérée, et ils agissent comme ça avec des travailleurs qui ont donné leur vie, moi-même j’ai donné ma vie là-bas», a déclaré Michel Daigle, le président du syndicat.

Les travailleurs sur place se font peu d’illusions, il faudra encore du temps avant d’en arriver à une conclusion.

Ce n’est qu’en automne 2015 que la Cour supérieure entendra la cause.