Un logement de Montréal laissé dans un état lamentable

Jeudi 07 mai 2015

Un logement de Montréal laissé dans un état lamentable

MONTRÉAL – Des meubles renversés, des détritus dans toutes les pièces: c’est ce qui attendait une propriétaire de 79 ans lorsqu’elle a récupéré son logement qu’elle louait à un jeune homme dans la vingtaine.

Les dégâts étaient tellement importants que des travaux de nettoyage et de rénovation de 38 000 $ ont été nécessaires.

Une vidéo montrant l’état lamentable de cet appartement de Montréal a été publiée sur YouTube par la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ) qui dénonce la situation.

Pour éviter ce genre de situation, la CORPIQ a récemment lancé une pétition sur le site de l’Assemblée nationale du Québec pour demander que le gouvernement modifie la loi permettant ainsi un dépôt de garantie des locataires au moment de conclure un bail.

«Il y a une loi qui existe et qui protège les propriétaires et les locataires, a expliqué le porte-parole de la CORPIQ, Hans Brouillette. Mais en cas de problème, les propriétaires ne peuvent pas exécuter les jugements (de la Régie du logement, NDLR).»

L’organisme de défense des propriétaires voudrait donc que les locataires puissent verser l’équivalent d’un mois de loyer lors de leur emménagement, une caution qui leur serait redonnée à leur départ.

«Par contre, je comprends bien qu’il y a des gens à très faibles revenus pour qui constituer un dépôt de garantie représente un effort financier important,a ajouté M. Brouillette. C’est pour ça que pour un premier dépôt, les choses pourraient se faire de façon graduelle pendant six mois ou un an.»

Aussi sur Canoe.ca